Questions? Des préoccupations?   Téléphone 905.363.6131   24/7

Contact

Mois de l'histoire des noirs - Juliet Jackson

Juliet Jackson a travaillé pour la Région de Peel pendant 24 ans. Pendant sa carrière à Peel, elle a occupé différents postes, qui mettaient tous l’accent sur les services à autrui.

C’est la possibilité de trouver des façons d’aider les familles qui a attiré Juliet vers la Société d’aide à l’enfance de Peel. « Un incident s’est produit dans ma propre famille, à la suite duquel ma nièce et mon neveu ont été pris en charge par une société d’aide à l’enfance », explique Juliet. « J’ai été impressionnée par le processus et par la façon dont les membres de la famille étaient impliqués. Cela m’a réellement ouvert les yeux et j’ai vu les sociétés d’aide à l’enfance d’un œil différent. Dans de nombreuses communautés racialisées, les sociétés d’aide à l’enfance sont considérées comme des ennemies. Cette expérience m’a permis de les considérer comme des partenaires. » Par conséquent, lorsque l’occasion s’est présentée de devenir membre du conseil d’administration de la Société d’aide à l’enfance de Peel, Juliet a sauté dessus. « Aider les familles et les personnes à prospérer et à devenir autosuffisantes est ma passion, et ma présence sur le conseil d’administration est une autre façon pour moi de changer les choses. »

Dans le cadre de ses fonctions de directrice du nouveau Bureau de la culture et de l’inclusion de la Région de Peel, elle pourra désormais influencer les changements au niveau des entreprises. « Je suis emballée par ces nouvelles fonctions et par l’occasion de devenir ambassadrice d’une culture organisationnelle qui ancre la diversité et l’inclusion dans la Région. » Le début de ses nouvelles fonctions a coïncidé avec le Mois de l’histoire des Noirs, une période que Juliet utilise pour s’arrêter et réfléchir. « Il est important de ne pas oublier ce qui s’est passé, mais il faut également célébrer les réalisations considérables des gens de couleur. Il y a encore beaucoup à faire : de nombreux gens de couleur souffrent de traumatismes attribuables à l’esclavage transmis de génération en génération, et qui continuent à nous affecter de façon négative. Je pense qu’il est important pour la communauté noire de ne faire qu’un afin de nous renforcer de l’intérieur. Ensemble, nous pouvons construire notre avenir collectif pour le mieux. »